30 novembre 2014

Velouté de potiron, espuma café

Aujourd'hui, une soupe : Velouté de potiron et espuma café.

Cette petite verrine d'automne qui sublimera vos apéros !

Nous n'y pensons jamais assez mais certaines associations de sucré-salé sont excellentes ! Café, potiron c'est un mélange qui est très interessant et gourmand. Pour preuve, mes invités l'ont adoré !

 

 DSC_0134

 

Ingrédients :

Velouté de potiron

• 1/3 de potiron

• 1 grosse pomme de terre

• Eau + lait

• Sel, poivre

• Noix de muscade râpée

• 1 petite gousse d'ail

Espuma café

• 200ml de crème liquide entière

• 50ml de lait demi-écrémé

• 15g de grains de café

• 2-3 gouttes d'extrait de café liquide

• 20-25g de sucre glace

Dressage

• Café moulu

 

Préparation :

Velouté de potiron

Retirez la peau du potiron et coupez-le en dés. Epluchez la pomme de terre et faites de même.

Mettez les légumes coupés dans un faitout et couvrez au 3/4 d'eau et complétez avec du lait pour que les légumes soient couverts à hauteur.

Salez, poivrez et ajoutez la gousse d'ail épluchée et écrasée.

Mettez sur le feu. A partir de l'ébullition faites cuire 20 minutes à feu moyen-doux.

Une fois les 20 minutes écoulées, mixez le velouté à l'aide d'un mixeur plongeant puis ajoutez la noix de muscade râpée et ajustez l'assaisonnement.

Espuma café

Dans un casserole faites bouillir la crème et le lait puis ajoutez les grains de café, retirez du feu, couvrez et laissez infuser pendant 20 minutes.

A l'issue des 20 minutes, filtrez la préparation, ajoutez le sucre et un peu d'arôme café, mélangez puis versez dans un siphon. Gazez une fois, secouez et placez au frais pendant au moins 1h30.

Dressage

Au moment de servir, dressez le velouté chaud dans des verrines ou assiettes à soupe (pour une entrée) puis décorez avec l'espuma café et une pincée de café moulu. Servez aussitôt.

 

DSC_0135


Commentaires sur Velouté de potiron, espuma café

  • je n'ai jamais fait cette association à tester !

    belle présentation, bravo !

    manue )

    Posté par ManueB, 30 novembre 2014 à 11:02
Poster un commentaire